Randonnée aux Aiguilles de Bavella, un défi à relever…

Randonnée aux Aiguilles de Bavella, un défi à relever…
Épisode précédent : Promenade le long des falaises, depuis Bonifacio jusqu’au cap de Pertusato

Lors de mon 1er séjour en Corse il y a déjà plusieurs années, je n’étais absolument pas adepte de la randonnée. De plus, comme je souffre du vertige, j’avais pris grand soin de rester éloignée du massif de Bavella et de ses fameuses aiguilles !

Oui mais voilà, les temps changent et les gens évoluent. Je ne considère plus la randonnée comme une marche éprouvante et ennuyeuse dans un cadre totalement dépourvu de vitrines commerciales, mais un moyen de partager avec les gens que j’aime et qui me sont proches, un moment de complicité commune au milieu de paysages remarquables. Alors cette année, je voulais faire les aiguilles de Bavella !!!

Je les ai prises un peu comme un défi à relever, trop heureuse de pouvoir moi-même découvrir ce site mythique de Corse-du-Sud.

A moins d’avoir prévu un séjour purement sportif et randonnée – genre GR 20 ou Mare i Monti – une voiture s’avère indispensable pour partir à la découverte du massif de Bavella, dans l’Alta Rocca, qui abrite les fameuses aiguilles.

Aiguilles-Bavella (9)Aiguilles-Bavella (13)Aiguilles-Bavella (14)

Nous avons donc garé la voiture sur le parking du col de Bavella, pris d’assaut par les touristes mieux organisés que nous et surtout plus matinaux. En effet, notre départ est tardif, près de midi, et dès les premiers kilomètres, nous croisons énormément de monde qui, parti bien plus tôt, sont sur le retour. Nous regrettons un peu notre aspect dilettante car le temps menace et nous nous demandons plusieurs fois s’il ne serait pas plus prudent de rebrousser chemin.

Aiguilles-Bavella (19)Aiguilles-Bavella (21)

La randonnée débute assez physiquement avec une montée très raide, éprouvante pour les cuisses, mais sans effet sur mon vertige. La progression se fait ensuite plus facile, mais commencent alors à apparaitre de ci de là, des passages un peu délicats  qui commencent à réveiller mes appréhensions. Toutefois, je pends sur moi et continue à avancer.

Au bout d’1h40 de marche, nous marquons une pause pique-nique car en vacances, même en rando, nous nous calons assez facilement au rythme espagnol. cette halte aura en plus l’avantage de permettre au ciel de se dégager et de nous permettre ainsi de poursuivre notre randonnée plus sereinement quant aux conditions météo.

Aiguilles-Bavella (26)

Nous reprenons notre chemin et, sur cette deuxième partie, même si les passages délicats se font plus nombreux et plus impressionnants, je profite encore de la vue sur le massif vraiment grandiose… mais ça ne va pas durer…

Aiguilles-Bavella (28)Aiguilles-Bavella (38)Aiguilles-Bavella (30)

Les uns après les autres, les passages critiques se succèdent et finissent par attiser mon vertige et mettre mes nerfs à vif. Je suis de plus en plus tendue, j’adopte très vite la technique « zéro dignité » pour les passer : au plus près du sol, à 4 pattes ou à « tape-cul » selon que je doive monter ou descendre… De plus en plus crispée, la beauté du paysage ne suffit plus à contrebalancer ma peur et le plaisir s’effrite au fur et à mesure que ma vaillance décline. C’est donc passablement “tendue” que je me présente au passage de LA chaine.

Mon homme, qui sentait bien mon enthousiasme et ma sérénité disparaitre depuis quelques temps, comprend immédiatement que si, jusqu’à présent, je parvenais encore à prendre sur moi, ce passage sera critique. De mon côté, j’essaie encore de faire bonne figure, bien que mon appréhension est au plus haut à l’idée de devoir saisir cette chaîne et descendre la paroi en rappel. Je me pose sur une pierre bien large pour essayer de me remettre de cette mauvaise surprise et des quelques émotions précédentes. Pendant ce temps, un jeune papa passe sans encombre la difficulté avec son bébé sur le dos, mais je reste perplexe…

Mon homme me montre comment aborder la descente, essaie de me rassurer, de me dire qu’on a tout notre temps, mais vu d’en haut, le passage continue à m’impressionner. Je suis tentée… j’ai très envie de poursuivre la rando, de la mener à son terme mais cette chaine m’effraie beaucoup… et quand bien même je parviendrais à la descendre, je serai à nouveau confrontée à elle lors du retour…

Aiguilles-Bavella (33)Aiguilles-Bavella (35)

Ainsi, au bout d’une vingtaine de minutes à m’interroger, à osciller, je finis par renoncer et nous rebroussons chemin, partagée entre la déception d’avoir abandonné et la satisfaction d’être quand même parvenue jusque là.

En dépit de mon abandon, je suis quand même fière d’avoir pu faire cette randonnée aux 2/3 alors qu’il y a quelques années, j’étais restée à distance du massif de Bavella. J’espère bien pouvoir en venir à bout lors d’un prochain séjour en Corse-du-Sud et jouir pleinement des paysages absolument magnifiques, des panoramas exceptionnels que nous offrent ces aiguilles.

Bilan : 4,17 km ; 4h 27 ; 650 m de dénivelé

Info pratiques :
Col de Bavella – D 368 – 20124 ZONZA
Office du tourisme : Mairie annexe, 20144 Sainte-Lucie de Porto-Vecchio - http://www.zonza-saintelucie.com/

 

Cet article est référencé sur Journal de voyages sous les thèmes : France, Corse, Corse du sud, Zonza, randonnée

Copyright©2016 “Talons hauts & sac à dos” by LadyMilonguera

About LadyMilonguera

Au départ simple blogueuse culinaire, c'est l'amour des voyages et de l'écriture qui m'a conduite à lancer ce blog voyages. Avec mon homme ou en famille, j'aime découvrir d'autres villes, d'autres pays, qu'ils soient tout à côté ou à des centaines/milliers de kilomètres. Et une fois rentrée, je partage avec vous mes impressions, mes conseils, mes expériences...

4 comments

  1. septembre 1st, 2016 18:37

    C’est déjà bien d’avoir fait tout ça ! Pour le coup je te comprends, je suis pareil… le vertige me fait mourir de peur, et je ne sais pas si j’aurai pu faire la moitié de tout ça 🙂 mais c’est peut être « reculer pour mieux sauter » ?
    Stéphanie

    Reply

  2. septembre 8th, 2016 17:21

    Tu me fais un peu rêver là avec la Corse… 🙂 J’y songe de plus en plus à ce voyage…
    Cindy came-true.blogspot.fr Articles récents..Saint-Antonin-Noble-Val & ses panoramasMy Profile

    Reply

  3. septembre 26th, 2016 22:46

    Bravo d’avoir défié ta peur du vide !
    Nath’ Articles récents..Initiation à la rando glaciaire à La Grave !My Profile

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ne manquez aucune de mes actualités !

Vous aimez mon blog et venez régulièrement, alors n’hésitez pas à cliquer et à vous abonner à ma page Facebook