Les Chutes d’Iguazú, une merveille naturelle

Les Chutes d’Iguazú, une merveille naturelle
Précédent épisode : Ushuaïa, l'incontournable du bout du monde

A cheval sur trois pays, Brésil, Argentine, Paraguay, les chutes d’Iguazú comptent parmi les 7 nouvelles merveilles naturelles du monde. Cet ensemble de 275 cascades accueille chaque année des milliers de visiteurs venus du monde entier. C’est après avoir traversé une végétation tropicale et luxuriante que les visiteurs pourront contempler ce joyau naturel.

 

Géographie

Les chutes d’Iguazú forment une frontière naturelle entre le Brésil et l’Argentine. Celles-ci sont protégées par un parc national argentin crée en 1934 et qui s’étend sur plus de 67 000 hectares, devenu patrimoine mondial de l’humanité en 1984. Celui-ci, localisé dans la province de Misiones, se trouve à 17 km de Puerto Iguazú et regroupe la majorité des chutes. Le parc brésilien quant à lui, se trouve à 17 km de Foz do Iguaçu dans l’état du Paraná. Il offre davantage une vue d’ensemble sur les chutes. Il est recommandé de visiter les deux sites. L’Iguazú étant un affluent du Paraná, la création des chutes s’explique par la présence d’une faille géologique, qui donna naissance à plus de 200 chutes d’eaux il y a 200 000 ans.

carte-region-iguazu1

 

Un peu d’histoire

En 1542, l’aventurier espagnol Alvar Nuñez de Vaca, découvre les chutes qu’il baptise « Saltos de Santa Maria ». Ensuite, au XVIIème siècle, les jésuites entreprennent l’évangélisation des amérindiens au sein des trois pays. Roland Joffé, dans son film Mission, retrace cette histoire avec des scènes tournées au cœur des chutes. Cependant, au XVIIIème siècle la couronne espagnole expulse les jésuites, laissant leur œuvre à l’abandon, enfouie dans la jungle tropicale. De nos jours, cet héritage culturel est conservé par les communautés locales.

Les chutes sont également un lieu propice au mystère. En effet, une légende guarani très connue raconte que le fleuve était habité jadis par un serpent nommé Boi. Chaque année en son honneur, la tribu sacrifiait une jeune fille en la jetant dans la rivière. Un jour, le serpent tomba amoureux d’une jeune fille nommée Naipi, promise au jeune Tarupa, qui se baladait au bord de la rivière. Boi décida qu’elle serait la prochaine sacrifiée. Les deux amants s’enfuirent alors à bord d’un canoë. Furieux, le serpent créa les chutes, les empêchant de fuir et les changea en arbre, pour qu’ils ne puissent jamais se retrouver.

 

Visiter les chutes du côté argentin

La majorité des chutes se trouvent du côté argentin.

Pour les visiter, plusieurs circuits y sont proposés. Tout d’abord, le circuit supérieur qui s’étend sur 650 m offrant un paysage global sur les chutes et la forêt tropicale. Le circuit inférieur, contenant de nombreux escaliers, se trouve davantage au niveau des chutes et s’étend sur 1 700 m. Plusieurs passerelles permettent de visiter le parc dont une qui conduit directement à la célèbre Garganta del Diablo. Un petit train écologique est aussi mis en place pour desservir les différents points d’accès aux chutes. Le parc accueille plus de 2 000 espèces végétales et 450 espèces d’oiseaux dont des toucans et des perroquets. Avec un peu de chance, vous aurez l’occasion d’apercevoir des iguanes, jaguars et coatis.

côté argentin (2)côté argentin (3)côté argentin

 

Visiter les chutes du côté brésilien

Le parc national brésilien créé en 1939 s’étend sur 185 000 hectares.

Sur ce côté du site, on y retrouve le sentier des Cataratas sur 1 200 m, offrant un point de vue splendide et une passerelle directe à la Gorge du Diable. On y découvre, des étoiles pleins les yeux, l’ensemble des chutes. Il est possible de visiter à l’entrée du parc, le Parque das Aves, haut lieu regroupant plus de 800 espèces d’oiseaux dont des arras et des perroquets. Vous pouvez également effectuer une balade en hélicoptère survolant l’ensemble des chutes.

côté brésilien (2)-001côté brésilien

 

Comment s’y rendre ?

Il est possible de se rendre aux chutes en avion par les compagnies Aerolíneas Argentinas et Lan Argentina qui desservent plusieurs fois par jour l’aéroport de Puerto Iguazú, depuis Buenos Aires.

En ce qui concerne le Brésil, plusieurs compagnies desservent également l’aéroport de Foz do Iguaçu. Puerto Iguazú est aussi accessible en bus. Il faut compter 17 heures de trajet en partant de Buenos Aires.

Info pratiques :
Agence Argentina Excepcion :  http://www.argentina-excepcion.com/regions-argentine/litoral/chutes-iguazu
Office du Tourisme : Avenida Victoria Aguirre 311, PUERTO IGUAZÚ

Copyright©2016 “Talons hauts & sac à dos” by LadyMilonguera

About LadyMilonguera

Au départ simple blogueuse culinaire, c'est l'amour des voyages et de l'écriture qui m'a conduite à lancer ce blog voyages. Avec mon homme ou en famille, j'aime découvrir d'autres villes, d'autres pays, qu'ils soient tout à côté ou à des centaines/milliers de kilomètres. Et une fois rentrée, je partage avec vous mes impressions, mes conseils, mes expériences...

4 comments

  1. juillet 23rd, 2016 12:00

    C’est magnifique ! xx

    Reply

  2. juillet 25th, 2016 22:24

    Ohlala ces chutes !!! Celles-là et les chutes Victoria en Afrique, des merveilles de la nature !!
    Cindy came-true.blogspot.fr Articles récents..Islande jour 2 – Icebergs à Fjallsárlón & JökulsárlónMy Profile

    Reply

  3. août 7th, 2016 21:03

    Wouah c’est splendide !! Ca doit être hyper impressionnant à voir en vrai.
    Et superbes photos !
    Camille – mavielabas Articles récents..Dimanche rando et détente au Lac AchardMy Profile

    Reply

  4. août 20th, 2016 11:48

    Hannnnnn, ça fait tellement envie!!! 🙂

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ne manquez aucune de mes actualités !

Vous aimez mon blog et venez régulièrement, alors n’hésitez pas à cliquer et à vous abonner à ma page Facebook