La commanderie des Templiers de Figeac

La commanderie des Templiers de Figeac
Épisode précédent : En quête des clés du vieux Figeac

C’est totalement par hasard que mon home et moi avons découvert l’existence de cette commanderie, au cœur de Figeac. Nous étions en effet consciencieusement en train de suivre le plan pour le parcours dans la vieille-ville, proposé par l’office du tourisme, quand nous avons remarqué un passage, rue Gambetta, menant à une petite cour un peu en retrait. Ni le parcours de l’office du tourisme, ni mon fidèle Guide vert ne mentionnaient la présence d’un intérêt touristique à cet endroit mais, curieux, nous avons quand même mis notre circuit entre parenthèse pour découvrir ce lieu.

Nous avons d’abords pris le temps d’observer cette mignonne petite cour. Il s’agit en fait d’un bâtiment classé monument historique ET d’une propriété privée, tout comme le château de Belcastel, visité la veille. En fait, il s’avère que tous les bâtiments du XIIIème siècle de la rue Gambetta appartenaient vraisemblablement à l’Ordre du Temple.

Figeac, la commanderie des TempliersFigeac, la commanderie des Templiers

L’après-midi est trop avancée pour que nous puissions bénéficier d’une visite guidée, mais nous nous décidons tout de même pour une visite libre, avec comme complément d’information pour mieux appréhender et comprendre la bâtisse, la plaquette dont se sert habituellement le/la guide pour commenter sa visite.

La visite commence par la montée d’un bel escalier à vis en bois dont la particularité est de traverser entièrement le mur de façade de manière à participer à sa stabilité de l’ensemble de la tour du donjon, aussi appelé Tore del Grifol. Il dessert ainsi toutes les pièces de la tour : la salle de garde, la chapelle, la salle-à-manger, la salle capitulaire jusqu’à sa terrasse, installée à 21 m du sol.

Nous découvrons ainsi ces différents espaces, accompagnés de notre plaquette explicative. Tout y a été reconstitué et meublé comme à l’époque, dans son état d’origine, ce qui donne un certain charme au lieu et nous permet de nous projeter dans le mode de vie des chevaliers de l’ordre des Templiers, les occupants au XIIIème siècle.

Figeac, la commanderie des TempliersFigeac, la commanderie des TempliersFigeac, la commanderie des TempliersFigeac, la commanderie des TempliersFigeac, la commanderie des TempliersFigeac, la commanderie des TempliersFigeac, la commanderie des TempliersFigeac, la commanderie des Templiers

La terrasse, jadis découverte, avait une fonction défensive, comme en témoignent la présence des créneaux, toujours visibles. Elle est aujourd’hui recouverte d’une belle charpente et de là, on peut ainsi profiter d’une vue sur les toits de la ville.

Figeac, la commanderie des TempliersFigeac, la commanderie des TempliersFigeac, la commanderie des Templiers

En redescendant, nous découvrons une nouvelle pièce qui n’était pas ouverte quelques minutes plus tôt. Il s‘agit de la suite du commandeur dont le lit est en train d’être refait par l’un des employés. Nous réalisons ainsi que cette suite est accessible et louée au public en tant que chambre d’hôte pour les amateurs d’ambiance médiévale.

Figeac, la commanderie des Templiers

Nous avons apprécié cette visite intéressante qui nous a plongés, l’espace d’un instant, à une époque et au cœur d’une société plutôt mystérieuse.

Info pratiques :
41 rue Gambetta – http://www.commenderie-des-templiers.com
Visites libres : 3 € (5 € pour les visites guidées) – tarifs été 2015
Office du tourisme : place Vival – Site web : http://www.tourisme-figeac.com

Cet article est référencé sur Journal de voyage sous les thèmes : France, Midi-Pyrénées, Lot, Figeac, Templiers

Copyright©2015 “Talons hauts & sac à dos” by LadyMilonguera

 

About LadyMilonguera

Au départ simple blogueuse culinaire, c'est l'amour des voyages et de l'écriture qui m'a conduite à lancer ce blog voyages. Avec mon homme ou en famille, j'aime découvrir d'autres villes, d'autres pays, qu'ils soient tout à côté ou à des centaines/milliers de kilomètres. Et une fois rentrée, je partage avec vous mes impressions, mes conseils, mes expériences...

2 comments

  1. novembre 26th, 2015 12:35

    L’année dernière, nous avons fait le chemin de Compostelle entre le Puy-en-Velay et Figeac, et j’ai beaucoup regretté de ne pouvoir passer plus de temps (nous avions un train à prendre) dans cette ville pourtant pleine d’histoire. Nous avons à peine eu le temps de faire un saut aux halles et sur la place des écritures dédiée à Champollion. Je ne soupçonnais même pas de tels endroits!

    Cette année nous sommes presque décidés à reprendre le chemin où nous l’avons laissé, c’est-à-dire à Figeac, et je crois bien que nous nous garderons une journée supplémentaire pour découvrir la ville plus en profondeur, et pourquoi pas s’offrir une nuit dans cette commanderie ça a l’air magique!
    Claire Articles récents..Andalousie #7 : Ubeda et BaezaMy Profile

    Reply

    • novembre 26th, 2015 14:24

      Je pense que vous ne regretterez pas d’y consacrer une journée. Merci de ta visite et à bientôt…

      Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ne manquez aucune de mes actualités !

Vous aimez mon blog et venez régulièrement, alors n’hésitez pas à cliquer et à vous abonner à ma page Facebook