La Sagrada Familia, mon rendez-vous manqué

La Sagrada Familia, mon rendez-vous manqué
Épisode précédent : Las Arenas, un temple taurin converti en centre commercial

Si je devais vraiment citer une attente que j’avais quant à mon séjour à Barcelone, c’était de découvrir la si emblématique cathédrale de la Sagrada Familia. En effet, il doit s’agir sans grande surprise du monument le plus célèbre de la ville tant les silhouettes de ses clochers s’affichent partout sur la moindre brochure touristique.

[iShare]C’est le monument le plus visité d’Espagne[/iShare], devant l’Alhambra de Grenade et le musée du Prado de Madrid.

C’est ainsi que mes parents et moi avions planifié la visite de la Sagrada Familia le matin de notre dernier jour sur place, la cerise sur le gâteau en quelque sorte.

Sagrada-familia (26)

 

Un peu d’histoire
Le chantier de la Sagrada Familia remonte à 1 870. Dès le départ, il a été financé par les dons des particuliers et des entreprises, puis plus tard, par l’argent versé par les touristes pour les visites. Cette particularité était rendue nécessaire par le caractère expiatoire de l’œuvre. Ainsi, il n’était pas rare que Gaudi lui-même fasse du porte à porte pour récolter des fonds.
Initialement, le projet a été confié à l’architecte Francisco del Vilar mais fut très vitre repris par Antonio Gaudi 1 an après. Il retravailla le retravailla alors en s’inspirant des cathédrales gothiques picardes. Gaudi se consacra près de 40 ans à cette œuvre, jusqu’à sa mort en 1 926, qui survint alors qu’il quittait le chantier et qu’il se fit renverser par un tramway. Il repose aujourd’hui dans la crypte.
A la mort de Gaudi, les travaux s’interrompirent plusieurs années.
Au début de la guerre civile espagnole, la population s’en pris aux plans, maquettes et documents en y mettant le feu, de sorte que depuis la reprise du chantier en 1 952, les différents architectes responsables des travaux doivent désormais se passer des plans de Gaudi.

La Sagrada Familia a été consacrée par Benoit XVI en novembre 2 010.

A l’heure actuelle, la fin des travaux est annoncée pour 2 025/2 026.

 

Le matin venu, mes parents et moi pensions anticiper l’attraction exercée par ce monument sur les touristes en nous y rendant dès l’ouverture, espérant ainsi pouvoir profiter de la visite sans trop de monde autour. Une fois sur place, nous nous sommes rendus compte que nos calculs avaient été bien naïfs car la queue aux guichets était déjà longue de dizaines et de dizaines de mètres. Nos plans n’avaient donc pas pris en compte les trop nombreux touristes lève-tôt… ou carrément insomniaques !

En y regardant de plus près, nous avons remarqué qu’une file dédiée aux touristes ayant acheté au préalable leur billet en ligne pour la Sagrada Familia ne comptait qu’une dizaine de personnes… Nous le saurons pour la prochaine fois…

Quoi qu’il en soit, devant la longueur de la queue, il nous est apparu impossible de visiter l’intérieur sans prendre le risque de manquer notre train retour. Nous avons donc du renoncer et nous contenter d’en admirer l’extérieur. Ici, même les lampadaires semblent tout droit sortis de l’esprit de Gaudi.

Sagrada-familia (12)Sagrada-familia (5)

A distance donc, nous contemplons les éléments et façades extérieures :

– la façade de la Passion : elle constitue l’ajout contemporain le plus controversé de l’ouvrage, certains personnages ayant même été comparés aux soldats de l’Empire de la Guerre des Etoiles ; elle a été confiée en 1 989 au sculpteur Subirachs

– la façade de la Nativité : elle a été réalisée sous la direction de Gaudi et est aujourd’hui inscrite au Patrimoine mondial de l‘UNESCO ; son édification demanda 40 ans et les personnages présents proviennent de moulages réalisés à l’époque sur les Barcelonais eux-mêmes.

Sagrada-familia (1)Sagrada-familia (11)Sagrada-familia (2)Sagrada-familia (7)Sagrada-familia (8)Sagrada-familia (10)Sagrada-familia (15)Sagrada-familia (17)Sagrada-familia (20)Sagrada-familia (21)

Des éléments extérieurs, 10 des 18 clochers sont achevés à l’heure actuelle ; il reste à réaliser la façade de la Gloire, considérée comme la façade principale.

Cet article est référencé sur Journal de voyages sous les thèmes : Espagne, Catalogne, Barcelone, cathédrale

Copyright©2015 “Talons hauts & sac à dos” by LadyMilonguera

About LadyMilonguera

Au départ simple blogueuse culinaire, c'est l'amour des voyages et de l'écriture qui m'a conduite à lancer ce blog voyages. Avec mon homme ou en famille, j'aime découvrir d'autres villes, d'autres pays, qu'ils soient tout à côté ou à des centaines/milliers de kilomètres. Et une fois rentrée, je partage avec vous mes impressions, mes conseils, mes expériences...

Parse error: syntax error, unexpected 'else' (T_ELSE), expecting end of file in /homepages/31/d468084029/htdocs/talonshauts-et-sacados/wp-content/themes/Voxis/comments.php on line 105