Ces monuments, symbôles des différentes expositions universelles

Ces monuments, symbôles des différentes expositions universelles
Épisode précédent : La galerie Victor Emmanuel II

Après l’exposition universelle de Shanghaï en 2010, l’année 2015 s’apprête à vivre à son tour l’organisation de cette foire mondiale. Cette année, c’est la ville de Milan qui s’apprête à accueillir une nouvelle édition de cet événement qui aura lieu pendant 6 mois, du 1er mai au 31 octobre et dont le thème sera “Nourrir la planète, énergie pour la vie”.

Ce n’est par une 1ère pour la ville qui avait déjà été le cadre de l’expo universelle de 1906 dont le thème était celui des transports.

Créées pour présenter les réalisations industrielles des différentes nations, les expositions universelles constituent une véritable vitrine technologique et industrielle des participants. En outre, depuis la 1ère édition à Londres en 1851, les expositions universelles sont aussi souvent l’occasion de mettre en place des projets d’urbanisme d’ampleur remarquable et de grandes réalisations architecturales, contribuant ainsi à donner aux différentes villes le visage que nous leur connaissons aujourd’hui.

Ainsi, comment ne pas citer notre chère capitale, siège de nombreuses expo universelles – pas moins de 5 – qui ont contribué à façonner Paris telle que nous la connaissons : la Tour Eiffel (Paris 1889) ou encore le métro et le Petit et le Grand palais (Paris 1900).

Eiffel_Tower_and_general_view_of_the_grounds,_Exposition_Universal,_1900,_Paris,_France_2grand_palais_1900metro-abesses-paris

Bruxelles n’aurait sans doute pas eu son Atomium sans l’expo universelle de 1958 quant à Barcelone, elle serait vraisemblablement méconnaissable sans les expo universelles de 1888 et 1929. Chacune d’elle est ainsi à l’origine des remaniements du parc de la Ciutadella (Barcelona 188) et du parc de Montjuic, de la construction du palais national, du stade olympique et du poble espanyol (Barcelona 1929). Quant à Séville, c’est à Sevilla 1992 qu’elle doit le pont de l’Alamillo.

Pour Lisboa 1998, la capitale portugaise s’est vu construire la tour Vasco de Gama et le quartier do Oriente.

Lisboa_-_Torre_Vasco_da_Gama_2

Hors d’Europe, Seattle doit à l’expo universelle de 1962 son Space Needle.

Ces monuments qui n’ont pas résisté…

Mais d’autres réalisations n’ont pas connu un sort aussi glorieux et pérenne. Ainsi, le Crystal Palace (London 1851) fut détruit par un incendie, tout comme la rotonde d’exposition du Prater (Vienna 1873). A Paris, le palais du Trocadéro (Paris 1878) fut détruit pour faire place au Palais Chaillot.

Kristallpalast_Sydenham_1851_aussenThe_Trocadero,_Exposition_Universal,_1900,_Paris,_France

A Londres à nouveau, le Wemblay Stadium (London 1924) fut démoli en 2003 au profit d’un stade olympique de 90 000 places.

Enfin, l’exposition universelle de Chicago de 1893 fut l’occasion de construire la 1ère grande roue qui avait pour objectif déclaré de rivaliser, voire de surpasser, l’attraction exercée par la Tour Eiffel. Cette grande roue fut réutilisée pour l’exposition universelle de St Louis, dans le Missouri, en 1904 puis fut démontée 2 ans plus tard. Certains morceaux auraient été utilisés pour la construction du pont Kankakee, situé au sud de Chicago.

premiere-grande-roue-ferris-wheel-chicago-04

Et Milano 2015 alors ?

Pour revenir à Milan, elle a conservé de sa première exposition universelle l’aquarium municipal.

Pour Milano 2015, la ville a créé 11 km² d’espaces verts et a réhabilité le réseau fluvial des Navigli. Il s’agit de canaux artificiels creusés entre 1179 et le XVIème siècle pour rejoindre Milan depuis le Tessin ou l’Adda, c’est à dire pour communiquer entre le lac Majeur et le lac de Côme.

Au lendemain de Milano 2015, ces canaux deviendront-ils, à l’image d’autres réalisations et travaux effectués pour les différentes expositions universelles, l’une des principales attractions touristico-culturelle du bassin milanais ?

naviglio-milano

Cet article est référencé sur Journal de Voyages sous les thèmes : expositions universelles

Copyright©2014 “Talons hauts & sac à dos” by LadyMilonguera

About LadyMilonguera

Au départ simple blogueuse culinaire, c'est l'amour des voyages et de l'écriture qui m'a conduite à lancer ce blog voyages. Avec mon homme ou en famille, j'aime découvrir d'autres villes, d'autres pays, qu'ils soient tout à côté ou à des centaines/milliers de kilomètres. Et une fois rentrée, je partage avec vous mes impressions, mes conseils, mes expériences...

8 comments

  1. mars 24th, 2015 14:23

    Superbe!

    Reply

  2. mars 24th, 2015 14:36

    Merci pour cet article, je trouve ça super intéressant de revenir sur des sujets historiques comme ça 🙂
    Mali Articles récents..J’ai skié dans les nuages à Alpe d’Huez…My Profile

    Reply

  3. mars 24th, 2015 18:02

    Super article 🙂 C’était vraiment très intéressant et enrichissant à lire!
    Alexa Articles récents..Zambra Tapas Bar : un dîner aux saveurs de l’EspagneMy Profile

    Reply

  4. mars 26th, 2015 16:35

    Je ne savais pas que le métro parisien avait été crée dans le cadre d’une expo universelle. De nos jours, il faut bien avouer que les réalisations sont moins impressionnantes qu’avant. Les budgets ne doivent plus être les mêmes. En tout cas, si il y a une année pour visiter Milan c’est bien 2015.

    Reply

  5. mars 27th, 2015 23:26

    Article super intéressant !
    Sara Articles récents..9 indispensables pour partir en road trip avec des jeunes enfants ou des enfants en bas-âgeMy Profile

    Reply

  6. mars 28th, 2015 7:42

    Merci pour cet article que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir !! Direction Milan……… ^^
    Poire et Cactus Articles récents..Beignets de chou fleur aux épices orientales et à la coriandre ou… un bouquet concentré de gourmandise !My Profile

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ne manquez aucune de mes actualités !

Vous aimez mon blog et venez régulièrement, alors n’hésitez pas à cliquer et à vous abonner à ma page Facebook