Le village des bories, un authentique écomusée provençal

Le village des bories, un authentique écomusée provençal

A seulement 2 km au sud-ouest du village de Gordes, se tient un site exceptionnel : le village des bories.

Personnellement, c’est un site dont je n’avais jamais entendu parler avant que mon homme ne tienne à m’y amener lors d’un week-end en amoureux dans le Lubéron, et il avait raison !

La route permettant d’y accéder est bordée de part et d’autre de murets de pierres sèches, constituant ainsi un avant goût de l’architecture du village.

Luberon-Gordes-village-bories (12)

Ce village est constitué par un ensemble d’une trentaine de cabanons de pierres sèches. Ces constructions typiques de la Provence utilisent un savant empilage de pierres non jointées dont la structure se finalise par des voûtes à encorbellement.

Un peu d’histoire…
Si l’origine des bories remonte à l’âge de bronze, ce village daterait plutôt des alentours du XIIème siècle, même si les constructions les plus récentes sont datées du XIXème. Les différentes tentatives de datation ont mis à l’évidence différentes périodes, suggérant le fait que le site aurait été tour à tour occupé, puis abandonné puis occupé…
Quoi qu’il en soit, le village a définitivement été abandonné il y a environ 150 ans.

 

La région étant depuis toujours pauvre en eau et en bois, le seul matériau disponible en abondance étant les pierres, ce site est un magnifique exemple de la maitrise incroyable de la technique d’assemblage et de l’économie de moyens.

Laissé à l’abandon pendant de nombreuses décennies, le village fut découvert et décision fut prise par le propriétaire de le restaurer. Ce travail dura 8 ans, de 1 969 à 1 976, mais fut d’une qualité telle que le site fut classé monument historique dès 1 977. Ainsi, le village des bories constitue un inestimable témoignage du mode de vie provençal, permettant ainsi d’appréhender des modes de vie ancestraux. Il a ainsi été converti en musée d’habitat rural et abrite une collection d’objets et d’outils traditionnels.

Luberon-Gordes-village-bories (23)Luberon-Gordes-village-bories (3)

En effet, il est organisé en 7 groupes de cabanons ayant une fonction précise. On y trouve les habitations, l’étable, la bergerie, les granges, les greniers, les magnaneries, le four à pains, une cuve à vins, une aire à battre le blé, les ruelles, les enclos, les murs d’enceinte, etc…

A titre informatif, une borie moyenne nécessite 120 tonnes de pierres. Les portes sont basses et orientées au sud afin de se protéger du mistral, le vent du nord, souvent froid et violent. Ainsi, elles ne disposent pas ou peu de fenêtres, toujours très petites. Les sols étaient recouverts de dalles et les murs intérieurs étaient enduits de chaux pour contrer les courants d’air. Aux alentours, les habitants cultivaient la vigne, les oliviers et les céréales, ils élevaient des vaches, des brebis et des vers à soie. La reconstitution est telle qu’on peut aisément se projeter dans le mode de vie de l’époque.

Luberon-Gordes-village-bories (13)Luberon-Gordes-village-bories (22)Luberon-Gordes-village-bories (24)Luberon-Gordes-village-bories (6)Luberon-Gordes-village-bories (10)

Pour découvrir cet ensemble harmonieux de minéral et de végétal, je ne saurais trop vous conseiller de privilégier le calme et la lumière du matin, vous pourrez ainsi flâner, comme nous l’avons fait, à travers les ruelles, les oliviers, les différentes habitations, et ressentir au mieux l’atmosphère qui pouvait flotter là lorsque le village des bories étaient occupé.

Luberon-Gordes-village-bories (9)Luberon-Gordes-village-bories (14)

Cet article est référencé sur Journal de voyages sous les thèmes : France, PACA, Vaucluse, Gordes, Lubéron, Provence, musée

Copyright©2014 “Talons hauts & sac à dos” by LadyMilonguera

About LadyMilonguera

Au départ simple blogueuse culinaire, c'est l'amour des voyages et de l'écriture qui m'a conduite à lancer ce blog voyages. Avec mon homme ou en famille, j'aime découvrir d'autres villes, d'autres pays, qu'ils soient tout à côté ou à des centaines/milliers de kilomètres. Et une fois rentrée, je partage avec vous mes impressions, mes conseils, mes expériences...

5 comments

  1. février 1st, 2015 10:47

    Tu es arrivée à complètement me surprendre ! Je découvre cet étonnant village et l’amoureuse de vieilles pierres que je suis n’a plus qu’une envie : y aller ! Merci du partage Bon dimanche Bisous
    Petitgris Articles récents..Nos amies les bêtesMy Profile

    Reply

  2. février 2nd, 2015 10:35

    De beaux vestiges !

    120 tonnes de pierres pour une Borie, c’est impressionnant quand même.

    Reply

  3. février 2nd, 2015 10:51

    Je me rappelle y être allé lorsque j’étais petit ! J’en ai un très bon souvenir, mais mieux vaut attendre l’été pour y aller…
    Raph Articles récents..AmsterdamMy Profile

    Reply

  4. février 2nd, 2015 15:36

    J’habite à Avignon depuis pas très longtemps. Et je n’ai pas encore eu la chance de découvrir cette très belle destination. Je vais attendre les beaux jours pour y aller 🙂
    olivier Articles récents..Record du monde du vol le plus long de l’histoire en ballonMy Profile

    Reply

  5. février 2nd, 2015 19:26

    Ce village me fait penser à ceux qu’on peut voir au nord du Portugal. Pour moi il n’y a rien de plus charmant que les vielles pierres!
    Sabrina Articles récents..En France Aussi: La légende des Chevaliers à ProvinsMy Profile

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ne manquez aucune de mes actualités !

Vous aimez mon blog et venez régulièrement, alors n’hésitez pas à cliquer et à vous abonner à ma page Facebook