Nice : cathédrale orthodoxe Saint Nicolas

Nice : cathédrale orthodoxe Saint Nicolas
Épisode précédent : Le parc de la colline du Château

[iShare]Une cathédrale orthodoxe russe à Nice… Voilà qui est étonnant ![/iShare]

En effet, la religion orthodoxe est relativement peu représentée sur le territoire français – près de 5 millions de musulmans, 400 000 bouddhistes et seulement 200 000 orthodoxes – de sorte que la présence d’une église orthodoxe dans les communes n’est pas systématique. Du coup, la présence d’une cathédrale semble encore plus surprenante, d’autant qu’on est loin de la capitale.

Nice-cathedrale-orthodoxe-saint-nicolas (5)

Nice accueillit, au cours de la 2nde moitié du XIXème siècle, une importante communauté russe qui vint s’y installer, légitimant pour le coup la construction de la 1ère église russe d’Europe de l’Ouest, située rue Longchamps. Toutefois, devant l’afflux des migrants toujours important, l’église fut rapidement trop petite, nécessitant ainsi l’édification d’une cathédrale. Celle-ci vit sa construction débuter dès 1903, sous le contrôle de l’architecte Préobrajenski, sur le lieu même où décéda le fils d’Alexandre II – le tsarevitch Nicolas Alexandrovitch – en 1865.

La cathédrale orthodoxe fut inaugurée en 1912 et côtoie ainsi une chapelle élevée par Alexandre II à la mémoire de son fils, à l’intérieur d’un parc de 2 950 m². J’ai même cru y voir un hommage à Dali et à son œuvre « les montres molles »…

Nice-cathedrale-orthodoxe-saint-nicolas (1)Nice-cathedrale-orthodoxe-saint-nicolas (23)

Elle est aujourd’hui classée Monuments historiques depuis 1987 et porte le label “Patrimoine du XXème siècle” ; elle constitue également l’un des édifices religieux orthodoxe les plus importants hors de Russie.

Elle abrite notamment une iconostase, œuvre du peintre Léonide Pianovsky, et 300 icônes pieuses. L’iconostase fut fabriquée en Russie, en bois recouverte de bronze et de cuivre, ciselé doré à la feuille à la feuille d’or. Ses dessins, bleu pâle, jaunes et violets, représentent l’annonce de la naissance du Messie.

Nice-cathedrale-orthodoxe-saint-nicolas (18)Nice-cathedrale-orthodoxe-saint-nicolas (17)Nice-cathedrale-orthodoxe-saint-nicolas (15)

A l’intérieur, il vaut mieux bien se tenir. En effet, lors de ma présence, le pope qui passait par là, a enjoint un visiteur, assis de manière un peu cavalière (jambes écartés, le pied reposant sur l’autre genoux), de se redresser et de s’assoir bien droit. Il est resté debout devant lui jusqu’à la position de l’homme lui ait donné satisfaction.

L’édifice religieux est de style Vieux Russe, en croix grecque et porte 5 coupoles représentant le Christ et les 4 évangélistes. Lui sont aussi adossés 2 porches jumeaux reliés par le clocher.

Nice-cathedrale-orthodoxe-saint-nicolas (7)

La cathédrale attire ainsi chaque année entre 100 et 150 000 personnes en moyenne, 273 000 en 2010.

Nice-cathedrale-orthodoxe-saint-nicolas (9)Nice-cathedrale-orthodoxe-saint-nicolas (22)Nice-cathedrale-orthodoxe-saint-nicolas (6)Nice-cathedrale-orthodoxe-saint-nicolas (8)Nice-cathedrale-orthodoxe-saint-nicolas (2)

Cet article est référencé sur Journal de Voyages sous les thèmes : France, PACA, Alpes maritimes, Nice, cathedrale, cathédrale orthodoxe

Copyright©2014 “Talons hauts & sac à dos” by LadyMilonguera

About LadyMilonguera

Au départ simple blogueuse culinaire, c'est l'amour des voyages et de l'écriture qui m'a conduite à lancer ce blog voyages. Avec mon homme ou en famille, j'aime découvrir d'autres villes, d'autres pays, qu'ils soient tout à côté ou à des centaines/milliers de kilomètres. Et une fois rentrée, je partage avec vous mes impressions, mes conseils, mes expériences...