Lisbonne : elevador de Santa Justa

Bien que mon homme et moi nous sommes rendus en août à Lisbonne, nous avons été très agréablement surpris de constater que quasiment nulle part, nous n’avons perdu de temps à faire la queue aux différents guichets… sauf à l’elevador de Santa Justa.

Et pourtant, nous avons attendu le début de soirée, une heure un peu entre chien et loup où les touristes font généralement une pose après une longue journée de visites pour prendre une douche avant de ressortir manger. Et bien en dépit de ce créneau horaire un peu “creux”, nous avons bien du attendre une bonne heure avant de pouvoir emprunter l’elevador.

Lisbonne-Elevador-Santa-Justa (1)Lisbonne-Elevador-Santa-Justa (2)

Bien sûr, pour les moins patients, ou les plus sportifs, il est possible d’emprunter l’escalier, gratuitement bien sûr. Pour les autres, après une longue file d’attente, il faudra débourser 5 € aller-retour pour emprunter l’ascenseur, à moins que vous ne soyez dotés du Pass 7 collinas ou de la carte Viva viagem en chargement multimodal qui prévoient déjà l’accès.

La file d’attente progresse lentement et pour cause, à chaque montée, ce vieil ascenseur plein de charme, construit en 1901, ne peut charger qu’une douzaine de personnes. Si, lors de son inauguration, les 2 cabines de bois n’étaient actionnées qu’à la vapeur, elles furent raccordées à l’électricité moins de 5 ans après.

Mis au point par un ingénieur portugais d’origine française, Raul Mesnier de Ponsard, l’influence de Gustave Eiffel est évidente dans cette structure métallique de style néogothique que nous avons tout loisir d’observer pendant que nous patientons. Il relie ainsi le Baixa au Bairro Alto.

Alors que la nuit est tombée et que nous nous apprêtons à monter, enfin, dans l’ascenseur, un couple de Français nous met en garde contre une femme portant un châle bleu surprise par eux “la main dans le sac”, au sens propre. Nous faisons ainsi le lien avec un petit incident survenu un peu plus tôt dans l’après-midi : nous marchions tranquillement dans la rua Augusta lorsque mon homme senti son portefeuille “glisser” de sa poche. Il réagit heureusement rapidement et le replaca aussitôt mais en regardant autour de lui, il remarqua immédiatement une femme, elle aussi équipée d’un châle. Nous comprenons aussitôt que cet accessoire, innocent au premier abords, est prisé des pickpockets car il leur permet de dissimuler bras et mains, sans éveiller la suspicion. Le lendemain, devant la sé, nous croiserons un groupe de femmes typées “Roms” comme celle de l’elevador , elles aussi munies de châles ; ainsi, pendant tout notre séjour, nous nous méfierons de la présence de personnes “à châle” comme du loup blanc.

Nous entrons dans l’ascenseur et là, nous goûtons au charme de cette machine désuète, actionnée par un machiniste en costume. Il devra s’y prendre à 2 ou 3 reprises pour lui permettre de s’élancer vers le Bairro Alto, mais une fois “lancée”, la montée est très courte.

Une fois là-haut, la femme suspecte est vite repérée, postée à la sortie de l’ascenseur. Nous la surveillons du coin de l’œil, peut-être sera-t’elle calmée par le fait d’avoir été surprise quelques minutes plus tôt, mais non, elle se met aussitôt à serrer un touriste, alors que le nombre limité de personnes sur la plateforme d’observation ne justifiait pas une telle proximité.

Mon homme se met alors à crier “Pickpocket !!!” afin d’être entendu et compris de tous. L’effet est immédiat, la femme recule et se tourne immédiatement vers nous. Quelques Français présents nous demandent des explications, pendant que la femme nous insulte et nous traite de fous… 2 hommes un peu costauds commencent à l’entourer et nous préférons nous éloigner calmement. Elle continuera à proférer ces insultes quelques secondes avant que le petit groupe ne finisse par quitter les lieux, momentanément “grillés” par notre intervention.

Nous pouvons alors sereinement profiter de la vue alentours. Certes, la nuit est tombée, mais la vue de Lisbonne éclairée est vraiment très belle ! Nous pouvons ainsi admirer la place Dom Pedro IV, le castello San Jorge, le rue Augusta, les bords du Tage, etc…

Lisbonne-Elevador-Santa-Justa (6)Lisbonne-Elevador-Santa-Justa (3)Lisbonne-Elevador-Santa-Justa (9)Lisbonne-Elevador-Santa-Justa (8)Lisbonne-Elevador-Santa-Justa (7)Lisbonne-Elevador-Santa-Justa (4)Lisbonne-Elevador-Santa-Justa (5)

Cet article est référencé sur Journal de voyages sous les thèmes : Portugal, Lisbonne

Copyright©2014 “Talons hauts & sac à dos” by LadyMilonguera

About LadyMilonguera

Au départ simple blogueuse culinaire, c'est l'amour des voyages et de l'écriture qui m'a conduite à lancer ce blog voyages. Avec mon homme ou en famille, j'aime découvrir d'autres villes, d'autres pays, qu'ils soient tout à côté ou à des centaines/milliers de kilomètres. Et une fois rentrée, je partage avec vous mes impressions, mes conseils, mes expériences...