Lisbonne : padrão dos Descobrimentos

Lisbonne : padrão dos Descobrimentos

Si je commence ma présentation des curiosités de Lisbonne par le monument des Découvertespadrao dos Descobrimentos – ça n’est pas parce que nous avons démarré nos visites par ce site, mais parce que pour l’avoir vu tant de fois dans vos articles sur Lisbonne, il était devenu pour moi l’emblème de la ville.

Je vous emmène donc dans le quartier de Belem, sur les bords du Tage, à la découverte de ce monument dont la construction à nécessité pas moins de 20 années, de 1940 à 1960. Ce sont le sculpteur Leopoldo de Almeida et l’architecte Cottinelli Telmo qui sont à l’origine de sa conception.

Parao-descobrimentos-Belem-Lisbonne (20)

Caractéristique dans années de la dictature Salazar, il fut érigé pour commémorer le 500ème anniversaire de la mort d’Henri le Navigateur aussi appelé l’Infante Dom Henrique. Né en 1394 et prince du Portugal, le titre de Navigateur n’est qu’honorifique car il n’a jamais réellement navigué mais à contribué, par du mécénat, à lancer l’expansion coloniale européenne.

D’une hauteur de 52 mètres, le monument des Découvertes représente la proue d’un navire sur laquelle l’infant ouvre la voie à une foule de personnages illustres comme le roi Manuel, Camoes ou encore le peintre Nuno Gonçalves.

Personnellement, je regrette que lors de notre passage à Belem, le monument était en rénovation, des échafaudages cachant ainsi la plupart des personnages. Toutefois, cette réfection ne nous a pas empêché de monter au sommet, sur la plateforme d’observation.

Parao-descobrimentos-Belem-Lisbonne (17)Parao-descobrimentos-Belem-Lisbonne (18)Parao-descobrimentos-Belem-Lisbonne (19)

L’accès par l’ascenseur coûte 3 €, mais il est possible d’emprunter les escaliers, à la montée comme à la descente ; c’est d’ailleurs par ce biais que nous en sommes redescendus.

Billet-padrao-descobrimentos

Une fois là-haute, la vue sur le Tage, les monuments de Belem, les quartiers ouest valent vraiment le coup. Mais ce que j’ai plus plus apprécié, me semble-t’il, est la surprise ressentie lorsque j’ai baissé les yeux au sol et pu ainsi admirer la fabuleuse mosaïque de marbre qui constitue le “parvis” du monument.

Parao-descobrimentos-Belem-Lisbonne (16)Parao-descobrimentos-Belem-Lisbonne (1)

Si ce n’est le vent, je serais bien rester infiniment là, à admirer la vue, mais en fin d’après-midi, il commençait à faire frisquet et nous avions encore la terre de Belem à visiter. Nous sommes donc redescendus, non sans avoir passé une bonne vingtaine de minutes à profiter de ce panorama, en empruntant, cette fois, les escaliers.

Parao-descobrimentos-Belem-Lisbonne (6)Parao-descobrimentos-Belem-Lisbonne (5)Parao-descobrimentos-Belem-Lisbonne (4)Parao-descobrimentos-Belem-Lisbonne (3)Parao-descobrimentos-Belem-Lisbonne (13)Parao-descobrimentos-Belem-Lisbonne (14)Parao-descobrimentos-Belem-Lisbonne (8)

Pour celles et ceux qui souhaiteraient les emprunter, soyez quand même prévenus que si les 6 étages peuvent sembler aisément accessibles à pied, chaque étage est en fait diviser en 2 interpaliers, de sorte que finalement, ça peut paraitre long Clignement d'œil, mais je vous rassure, pas insurmontable.

Cet article est référencé sur Journal de voyages sous les thèmes : Portugal, Lisbonne

Copyright©2014 “Talons hauts & sac à dos” by LadyMilonguera

About LadyMilonguera

Au départ simple blogueuse culinaire, c'est l'amour des voyages et de l'écriture qui m'a conduite à lancer ce blog voyages. Avec mon homme ou en famille, j'aime découvrir d'autres villes, d'autres pays, qu'ils soient tout à côté ou à des centaines/milliers de kilomètres. Et une fois rentrée, je partage avec vous mes impressions, mes conseils, mes expériences...