New York : au-delà de la Grande Pomme l’Etat de New York

New York : au-delà de la Grande Pomme l’Etat de New York
Épisode précédent : De Miami à Key West, conduire sur un petit bout de paradis

New York, le nom fait rêver. Alors, à la sortie de l’aéroport on se rue vers Manhattan ou l’Empire State Building. Pourtant, New York ce n’est pas seulement une ville, c’est aussi un État quasiment deux fois plus grand que l’Autriche. Il y a donc un grand nombre de sites à voir, à commencer par les chutes du Niagara qui sont la partie émergée de l’iceberg.

La folie des villes et les étendues sauvages

La location de voiture à New York est recommandée, car tout n’est pas forcément facile d’accès. Même la page Web de l’office de tourisme n’est pas très diserte sur les lieux à visiter. Il vaut mieux acheter un bon guide et, si l’on bénéficie d’un peu de temps, s’échapper du tour touristique normal pour découvrir la région sous un autre angle. New York étant à cinq minutes du New Jersey, les fans de la série les Sopranos pourront faire un petit tour à Newark. Vous verrez les lieux de tournage, mais c’est également intéressant pour appréhender une autre Amérique. Attention toutefois, les gros 4×4 devant les maisons ne signifient pas forcément que vous êtes dans un bon quartier. Renseignez-vous un peu avant de vous enfoncer ! De là, on peut se diriger vers les Appalaches pour y parcourir une partie du sentier du même nom. Des randonnées sur la journée sont possibles. C’est un condensé des États-Unis, avec des lieux sauvages qui semblent tout droit sortis d’un film sur les Iroquois, qui succèdent à des manifestations de modernité dans le plus pur style du rêve américain. C’est néanmoins très beau et ça regonfle après la folie des villes.

Proche des Grands Lacs

Les photos qu’il faut exhiber en rentrant arrivent alors, avec les chutes du Niagara. Pour passer outre la machine touristique un peu effrayante, il est possible de visiter le canal de l’Erie tout proche et de s’échapper vers le parc national de Watkins Glenn. Il compte 19 chutes toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Ça vaut largement les chutes du Niagara et les amateurs de camping pourront profiter d’une ambiance mi-confort, mi-sauvage qui donne un petit goût d’aventure à la visite.

On peut alors reprendre la voiture pour continuer dans la région des Finger Lakes, dont le nom vient des lacs en forme de doigt. Les plus accrocs au sport automobile feront un petit détour par le circuit de Watkins Glenn, qui a accueilli les Grand-Prix de Formule 1 des États-Unis dans les années 70. C’est un peu le Le Mans local et son petit musée offre une collection intéressante de voitures de course.

Sur le chemin du retour

Après avoir touché du doigt le rêve américain et observé la beauté des paysages naturels, il est intéressant de se tourner du côté de l’histoire des Hommes. L’état de New York est également le refuge de la moitié des descendants des Iroquois. Ces derniers possèdent des réserves depuis les années 50 et sont une bonne illustration de l’histoire des États-Unis. L’autre moitié s’est en effet réfugiée au Canada à la suite de la guerre d’indépendance, car les Cinq-Nations (en réalité six) avaient pris parti pour les Britanniques. Leurs terres ont ensuite été vendues à des spéculateurs, avant qu’ils n’en récupèrent une partie sous forme de réserves ne payant pas d’impôts. Celles-ci sont réparties sur tout le Nord et l’Ouest de l’État, mais les petites routes de la région des Finger Lakes, nous mènent directement vers la nation Oneida et son casino. Une vision quelque peu abrupte, mais qu’il est intéressant de toucher du doigt. De là, il est possible de retourner vers le lac Ontario ou de filer vers le Québec et le lac Champlain situés bien plus au nord. Dans la région, les lacs sont nombreux et plutôt que de se focaliser sur des lieux touristiques, il est intéressant de flâner au fil des petites routes prises au hasard, avant de revenir sur New York par la vallée de l’Hudson et ses superbes vignobles.


Une fois aux abords, de la ville, profitez de l’une des fameuses stations de lavage de voitures, pour terminer un tour initiatique tant sur le plan social que géographique.

Cet article est référencé sur Journal de Voyages sous les thèmes : États Unis, New York

Copyright © 2013 “Talons hauts & sac à dos” by LadyMilonguera

[geo_mashup_map]

About LadyMilonguera

Au départ simple blogueuse culinaire, c'est l'amour des voyages et de l'écriture qui m'a conduite à lancer ce blog voyages. Avec mon homme ou en famille, j'aime découvrir d'autres villes, d'autres pays, qu'ils soient tout à côté ou à des centaines/milliers de kilomètres. Et une fois rentrée, je partage avec vous mes impressions, mes conseils, mes expériences...