Andalousie : notre circuit

Andalousie : notre circuit

Nous connaissant et sachant que nous serons totalement incapables de partir avant 9h30 ou 10 heures, j’avais prévu de faire une étape à Murcia, à la porte de l’Andalousie. En partant de Montpellier, ce trajet nous a pris une dizaine d’heures, pause repas comprise.

Murcia

Nous n’avons passé qu’une soirée à Murcia. J’ai été surprise par la sècheresse de la ville, le fleuve qui traverse la ville était quasiment à sec, il n’y avait pas un bout d’herbe, même le jardin d’enfant était complètement poussiéreux complètement terreux, et nous n’étions qu’au mois de mai !!!!

Partout dans la ville, des banderoles étaient accrochées aux fenêtres des maisons et de la mairie et réclamaient « Agua para todos ! »
En raison de la sécheresse et pour préserver les réserves d’eau, il faut savoir que dans cette région de l’Espagne, les habitants subissent régulièrement des coupures d’eau de sorte qu’il n’y ont accès que 2 à 3 heures par jour. Le problème, c’est que les habitants sont sacrifiés au profit des touristes dont les hôtels ont de l’eau à volonté et à longueur de journée et dont les jardins et les pelouses sont très largement arrosés. Cette situation crée un sentiment de profonde injustice que l’on sentait fortement exacerbé à Murcia.

Plaza_catedral

 

Lorca

Dès le lendemain, de Murcia, nous sommes allés à Lorca, un petit village, toujours dans la Province de Murcia. Nous y étions en 1 heure et y avons passé 2 à 3 heures.
Comme partout en Andalousie, le village est en pleine rénovation, des façades ont été récemment refaites à neuf, d’autres sont en pleine rénovation, et les dernières attendent leur tour, les échafaudages font donc partie intégrante du paysage.

Il est très agréable de flâner dans les rues de la vieille-ville où subsistent les maisons des hidalgos et des nobles, de découvrir des églises, des couvents, des porches, … Visitez la plaza de Espana et le château, une forteresse d’origine arabe qui domine la ville.

 

La Sierra de Cazorla

De Lorca, nous avons ensuite roulé en direction d’Ubeda, à travers la Sierra de Cazorla et le Parc National. Comme on pouvait s’y attendre, il s’agissait de petites routes de montagne qui nous ont permis de longer « bébé Guadalquivir ». La route n’était pas si mauvaise, et les paysages sont magnifiques, d’ailleurs cette route, sur la carte Michelin était marquée comme étant « pittoresque »
J’ai eu la surprise de constater que le classement en Parc National n’empêche pas les Espagnols d’y installer 1 ou 2 hôtels, camping et même un village !

Andalousie-sierra_cazorla

 

Ubeda

Ce village est classé, depuis 2003, au Patrimoine mondial de l’Humanité de l’Unesco.
Nous avons eu la chance de pouvoir trouver une chambre dans son Parador à 90 € la nuit ( petit déjeuner compris) au lieu de 180 €. C’est un tarif jeune réservé aux clients ayant moins de 30 ans. Nous en avons donc profité pour loger dans cet ancien palais arabe.

Situé en hauteur, à 757 mètres d’altitude, Ubeda surplombe de vastes collines couvertes d’oliviers.

Prenez le temps de vous baladez dans le quartier des remparts, aux rues pavées, bordées de maisons dont les murs sont blanchis à la chaux. Au loin, après les oliviers, on découvre la Sierra Nevada.

C’est un village calme, plein de charme qui devrait vous ravir. Nous y avons consacré une demie-journée.

place devant le parador

 

Cordoba (Cordoue)

Nous nous y sommes rendus en pleine féria aussi, nous sommes directement allés au camping, craignant de ne pas trouver de places dans les hôtels.

Nous y avons consacré 2 jours qui nous ont permis de découvrir la magnifique Mezquita/Cathedral, le quartier juif, le Palais des rois chrétiens, les quais du Guadalquivir, etc…

Cordoue-pont romain et mezquita

 

Séville

Nous y avons consacré 2 jours, mais à mon avis, 4 sont en réalité nécessaires pour tout découvrir.

Comme je l’ai dit précédemment, il faut savoir que la très haute saison touristique pour Séville est pendant les 15 jours de la Féria, au mois de mai, la haute saison commence mi-mars jusqu’à fin mai puis septembre et octobre. Pour finir, la basse saison est en janvier, février, puis juillet et août.

Seville_place_d_espagne

 

Ronda

La vertigineuse Ronda… nichée dans la sierra andalouse, dressée à 740 mètres sur une falaise tombant à pic dans le rio Guadalevin, coupée en deux par le ravin, cette ville est unique !!!

Ses arènes sont les plus anciennes du pays, les plus belles aussi, et c’est dans ces arènes qu’ont été inventées les règles de la corrida moderne.

Son vertigineux ponte Nuevo offre une vue des plus spectaculaires sur le ravin et un très beau panorama sur les vallées environnantes.

Ronda - Vista nocturna

 

Malaga et la côte

Autant vous le dire tout de suite, comparé aux beautés que vous aurez vu jusqu’à présent, c’est très moche !
La côte est bétonnée, ravagée, victime de la fièvre immobilière sauvage. C’est la destination préférée des tours opérators !

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, à Malaga, le tourisme n’est pas l’activité principale puisque Malaga est le 2ème plus grand port d’Espagne après Barcelone.

Ville natale de Picasso, la partie la plus intéressante est le centre-ville qui a su garder tout son charme et son élégance. C’est là que sont rassemblés les plus beaux immeubles et monuments.

Port_Málaga

Dans les environs, je vous conseille de faire une halte au Jardin botanique historique La Finca de la Concepcion. C’est un jardin tropical avec ruisseau, cascades, statues et d’innombrables oiseaux.

 

Nerjia et la Vallée tropicale d’Almunecar

Selon le Routard, Nerjia la seule ville de toute la côte à avoir échappé aux constructions anarchiques des blocs de béton.

Nerjia

En repartant vers Grenade, ne manquez pas la Vallée tropicale d’Almunecar. Ce petit coin d’Andalousie a la particularité de bénéficier d’un microclimat subtropical. Très vite, le paysage se transforme et on découvre cactus bananiers, palmiers, avocatiers, manguiers, papayers et néfliers. On se trouve d’un coup transporté dans les Antilles !

 

Les Alpujarras (Sierra Nevada)

Entre mer et montagne, n’hésitez pas à découvrir les Alpujarras.
Elles accueillent tout un chapelet de villages, pleins de caractère, admirables et accueillants, reliés entre eux par des routes de montagnes, étroites et sinueuses.

Je vous conseille particulièrement une petite halte à Trevelez, 1480 mètres d’altitude, car une bonne vingtaine d’artisans y sont spécialisés dans la salaison et le séchage des jambons. Du coup, il vous sera très facile d’acheter quelques souvenirs gastronomiques, du pata negra de préférence !!!

Trevelez

Bien entendu, on découvre, par la même occasion de magnifiques panoramas.

 

Grenade

La ville est construite aux pieds de l’imposante Sierra Nevada ce qui dessine une magnifique toile de fond le majestueux Alhambra.

Panorama Alhambra (2)

Cet article est référencé sur Journal de voyages sous les thèmes : Espagne, Andalousie, road trip, roadtrip

Copyright©2013 “Talons hauts & sac à dos” by LadyMilonguera


 

[geo_mashup_map]

About LadyMilonguera

Au départ simple blogueuse culinaire, c'est l'amour des voyages et de l'écriture qui m'a conduite à lancer ce blog voyages. Avec mon homme ou en famille, j'aime découvrir d'autres villes, d'autres pays, qu'ils soient tout à côté ou à des centaines/milliers de kilomètres. Et une fois rentrée, je partage avec vous mes impressions, mes conseils, mes expériences...

Parse error: syntax error, unexpected 'else' (T_ELSE), expecting end of file in /homepages/31/d468084029/htdocs/talonshauts-et-sacados/wp-content/themes/Voxis/comments.php on line 105