La Côte d’Aime : j’ai passé une nuit au refuge de La Balme

La Côte d’Aime : j’ai passé une nuit au refuge de La Balme

IMG_4209

C’est en mai 2009 que mon frère profite de notre présence chez lui – papa, maman et moi – pour organiser une petite randonnée suivie d’une nuit en refuge.

A cet effet, nous rejoignons en voiture le parking à Foran, chaussons nos chaussures de marche, et enfilons le bon modèle de sac à dos pour nous lancer sur le sentier menant au refuge de La Balme.

En ce mois de mai, le départ de la randonnée s’apparente à une chouette ballade, entourée de champs de fleurs.

IMG_4211

Petit à petit, les fleurs font place à de vertes pâtures, et nous traversons même un charmant petit pont. Toutefois, à ce stade de la randonnée, la pente est relativement douce et ne pose absolument aucune difficulté.

valezan 008valezan 009

Au fur et à mesure de notre progression, le sentier se fait peu à peu rocailleux et la pente s’accentue. La température se rafraichit et des névés continuent à recouvrir par endroit, la végétation.

valezan 034valezan 033valezan 036

En progressant tranquillement, nous parvenons au refuge de La Balme au bout d’une heure et demie de marche, non sans avoir trouvé les quelques 2 ou 300 derniers mètres plutôt raides.

Mais une fois à destination, nous constatons que nous serons les seuls à trouver refuge ici pour cette nuit, bien que le refuge dispose de 25 places.

Devant, une table et un banc nous invite à profiter des derniers rayons de soleil de l’après-midi.

IMG_4206valezan 014

Là, nous découvrons les installations, le refuge ne dispose pas de l’eau courante mais l’alimentation en eau potable se fait par un bachal. De même, les latrines à la turque sont à l’extérieur, abritées par une petite cahutte construite pile au-dessus d’un cours d’eau. Là, il suffit de poser ses pieds sur 2 planches placées en hauteur, pour que le cours d’eau en dessous face fonction de chasse d’eau.

IMG_4169

La nuit tombant, nous découvrons le refuge : un poêle assure son chauffage comme la confection du repas, l’éclairage se fait à la chandelle. Le couchage est assuré dans un dortoir collectif que nous serons les seuls à occuper cette nuit. Bien sûr, des couvertures nous attendent sur place et contribuent à nous réchauffer, ainsi qu’une bouteille de vin rouge, apportée, elle, par nos soins.

valezan 028IMG_4180IMG_4168valezan 018

Le temps de préparer le repas, des chamois se laissent observer sur les pentes environnantes le temps que la nuit finissent complètement de tomber. Notre repas se fera à la bonne franquette, du vin rouge, de la charcuterie, des pâtes, du fromage, … et un jeu de tarot nous occuper.

La soirée se passe vraiment très agréablement dans cette atmosphère particulière, le temps semblant comme suspendu.

Nous dormons à point fermé, fatigué par l’air de la montagne, la montée, le plein air.

Le lendemain, avant de repartir, nous refaisons le stock de bois, dans lequel nous avons pioché la veille,  afin que les prochains occupants du refuge ne soient pas pris au dépourvu.

IMG_4201IMG_4194

Nous refaisons la route en sens inverse, non sans une petite pause à la chapelle de St Guérin.

valezan 042

Copyright©2013 “Talons hauts & sac à dos” by LadyMilonguera


 

 

[geo_mashup_map]

About LadyMilonguera

Au départ simple blogueuse culinaire, c'est l'amour des voyages et de l'écriture qui m'a conduite à lancer ce blog voyages. Avec mon homme ou en famille, j'aime découvrir d'autres villes, d'autres pays, qu'ils soient tout à côté ou à des centaines/milliers de kilomètres. Et une fois rentrée, je partage avec vous mes impressions, mes conseils, mes expériences...

Parse error: syntax error, unexpected 'else' (T_ELSE), expecting end of file in /homepages/31/d468084029/htdocs/talonshauts-et-sacados/wp-content/themes/Voxis/comments.php on line 105