Saint-Guilhem-le-Désert : ermitage Notre-Dame-du-Lieu-Plaisant " />

Saint-Guilhem-le-Désert : ermitage Notre-Dame-du-Lieu-Plaisant

DSC_0023

Avec le temps annoncé dans la région montpelliéraine lors du dernier week-end de Pâques, mon homme et moi avions décidé de profiter des beaux jours et s’accordant une journée à Saint-Guilhem-le-Désert. Outre la découverte du village médiéval, nous avions décidé de faire une randonnée, la première de la saison, et nous avons choisi l’un des nombreux chemin pour lequel le village constitue un départ.

Nous nous rendons donc sur la place de l’église, aussi appelée place de la Liberté, et suivons la rue du Bout du Monde jusqu’à sortir du village. Là, il suffit de suivre le GR 74, marqué de rouge et blanc, qui démarre à notre droite.

Nous nous engageons alors sur un sentier pavé qui monte et qui serpente à travers la montagne. C’est ainsi l’occasion d’embrasser du regard le village…

DSC_0001DSC_0003

Le chemin n’étant quasiment pas abrité ou ombragé, il est nécessaire d’avoir prévu de l’eau, même si la montée jusqu’à l’ermitage ne dure qu’une heure. Le sentier est très fréquenté et nous n’arrêtons pas de croiser des randonneurs, en montée comme en descente, venus seuls, à deux, en famille ou entre amis.

DSC_0006DSC_0014DSC_0018

Ce chemin de randonnée a l’avantage d’être ouvert sur un magnifique panorama sur la garrigue et les plateaux environnants.

DSC_0009

En ce lundi de Pâques, nous avons eu la surprise de constater que les habitants de Saint-Guilhem-le-Désert, y ont organisé une procession connu sous le nom de la “Saucisso” en reconnaissance de la fin de la peste de 1628 qui ravagea le pays.

Pour information, le deuxième dimanche d’octobre, c’est le pèlerinage de « Las nougas » (des noix) qui est organisé en vue de s’assurer le la protection de Notre-Dame contre les inondations du Verdus qui traverse le village de Saint-Guilhem et qui bien des fois, débordant de son lit, est venu ravager ce dernier.

Le clocher abrite une cloche fondue à Pézenas en juillet 1787. La construction remonte au XVIIème siècle et, bien qu’aujourd’hui ruinée, était équipée d’une écurie, d’une cave et d’un magasin. Le 1er étage comptait 7 pièces.

Calme et silence y sont recommandés car un ermite y vit à demeure.

DSC_0020DSC_0021

Derrière le sanctuaire, face à la chapelle, une petite source fournissait l’eau à la maison et au jardin des frères. Il est encore possible aujourd’hui de s’y rafraichir, même en plein été.

Devant, un vaste espace ombragé est propice au pique-nique.

Copyright©2012 “Talons hauts & sac à dos” by LadyMilonguera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge