Mahajanga : baobab et cirque rouge

Mahajanga : baobab et cirque rouge
Épisode précédent : Les îles de Nosy Tanikely et Nosy Komba à Nosy Be

C’est en embarquant à bord du Jean Pierre Calloch, que nous avons pu relier Nosy Be à Mahajanga.
La trajet se fait en une vingtaine d’heures par la mer, de nuit. Il est possible de relier ces 2 villes en taxi-brousse, mais il faut alors compter 36 heures de piste poussiéreuses et chaotique sous une chaleur torride !

Promenade Mahajanga

Il y a quelques années – au milieu des années 70 – Mahajanga a été le théâtre d’affrontement entre les malgaches et la communauté comorienne qui se sont soldés par le rapatriement chez eux de milliers de ressortissants comoriens.

Mis à part le fameux baobab d’une circonférence de plus de 20 mètres qui fait office de rond-point, fierté de la ville, et le fort Rova, la ville en elle-même offre peu d’attraits.

Baobabtronc du baobab

Le marché est authentique et charmant, mais surveillez bien vos sacs car sa visite nous a couté prés de 40 euros (soit prés de 2 à 3 mois de salaires local) ! La journée n’a donc pas été perdue pour tout le monde.

Nous y avons passé à peine une journée puis avons pris un taxi-brousse pour la plage d’Amborovy puis de là, celle du Grand Pavois, une plage de sable fin où la baignade doit se faire avec 1000 précautions car les eaux sont fréquentées par des requins !

De cette plage du Grand Pavois, à 1/4 d’heure de marche, nous avons découvert le superbe cirque rouge. Il est constitué de formations géologiques sédimentaires datant du quaternaire formées de différentes couches d’argile de couleurs variées. Le spectacle vaut vraiment le détour !

Cirque rougeVue panoramique du cirque rougePanorama du cirque rougeFin du panorama du cirque rouge

Nous avions ensuite prévu d’aller à Antananarive et, comme la route reliant Mahajenga a la capitale était l’une des meilleures du pays, nous avons choisi le taxi-brousse, qui effectuait le trajet en une dizaine d’heures de route. Aussi, la fin de l’après-midi a été consacrée à l’achat de nos places dans le taxi-brousse que nous emprunterons le lendemain matin.

Cet article est référencé sur Journal de voyages sous les thèmes : Madagascar, Boeny, Mahajanga

Copyright©2012 “Talons hauts et sac à dos” by LadyMilonguera

[geo_mashup_map]

About LadyMilonguera

Au départ simple blogueuse culinaire, c'est l'amour des voyages et de l'écriture qui m'a conduite à lancer ce blog voyages. Avec mon homme ou en famille, j'aime découvrir d'autres villes, d'autres pays, qu'ils soient tout à côté ou à des centaines/milliers de kilomètres. Et une fois rentrée, je partage avec vous mes impressions, mes conseils, mes expériences...